phone_callback

Rentrée 2021, l'école en Lorraine n’aura pas les moyens de faire réussir tous les élèves

Mis en ligne le 05-01-2021 - Mis à jour il y a 9 jours

Ce mercredi 16 décembre 2020, le ministère de l’Éducation Nationale a annoncé, pour la rentrée de septembre 2021, 129 suppressions de postes d’enseignants dans le second degré et aucun moyen supplémentaire pour le premier degré en Lorraine.

La FSU exige un budget qui renonce aux suppressions d’emplois. Avec d’autres organisations syndicales de l’Éducation Nationale, elle appelle les personnels à se mettre en grève le mardi 26 janvier pour exiger des créations de postes, une autre politique éducative ainsi que des mesures significatives de revalorisation des salaires et des carrières dans l’éducation.

Le communiqué de presse de la FSU Lorraine

Dans le premier degré , depuis 2017, peu de postes en plus... mais des besoins en hausse

De la rentrée 2017 à la rentrée 2021, les moyens d’enseignements du 1er degré sont restés globalement stables (+ 1% entre 2018 et 2021). Cependant, si les effectifs ont diminués (- 2,8 % depuis 2018), les besoins se sont accrus : dédoublement des classes en CP et CE1 en REP et REP+, début du dédoublement des classes de GS en REP+.

Ainsi, à la rentrée 2020, les 82 postes du 1er degré créés dans l’académie ont été utilisés pour assurer le respect de l’engagement présidentiel à ne pas fermer de classes dans les écoles des communes de moins de 5 000 habitants.

Ces postes n’ont pas permis d’améliorer les conditions d’enseignement de la grande majorité des élèves !

Rentrée 2021 : aucun moyen supplémentaire pour le 1er degré

A la rentrée 2021, il s’agira de mettre en œuvre les engagements ministériels sans aucun moyen supplémentaire : dédoublement des classes de Grande Section (GS) en éducation prioritaire, limitation à 24 élèves dans toutes les classes de GS, CP et CE1, prise en compte des élèves scolarisés en ULIS dans les effectifs des classes, augmentation de décharge de service pour les certain.es directeurs-trices d’école... D’autres mesures sont urgentes : améliorer le remplacement par la création de postes de titulaires remplaçants, créer des postes spécialisés RASED, recréer les postes de « Plus de Maîtres que de classes » supprimés ces dernières années, limiter les effectifs de toutes les classes, recruter massivement pour faire face à la gestion de crise sanitaire... Toutes ces mesures nécessitent des postes supplémentaires.

Lire le compte-rendu complet.