phone_callback

Réforme du concours de Prof des écoles : à la rentrée, valse des statuts dans les écoles

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 26 jours

L’année 2021/2022 verra la dernière promotion des stagiaires à mi-temps telle que nous la connaissons depuis 2014.

Nouveauté : l’année prochaine, ces stagiaires côtoieront un nouveau type d’intervenant·e·s dans les écoles : des M2 contractuel·le·s en alternance sous contrat de 12 mois à tiers-temps en classe (1 jour semaine + 2 stages massés). Cependant, ces étudiant·e·s n’auront pas le statut de fonctionnaires stagiaires !

D’autres M2, simplement étudiant·e·s, seront en stage d’observation régulièrement (SOPA : stage d’observation et de pratique accompagnée), sans contrat et donc sans rémunération.

Avec la réforme du concours, le CRPE 2022 et les nouvelles épreuves se dérouleront en fin de M2, une fois le concours réussi tou·te·s les lauréat·e·s seront stagiaires l’année suivante à temps complet dans les classes.

En résumé, à la rentrée, il y aura peut-être dans votre école des :

- Fonctionnaires stagiaires à mi-temps en classe, à mi-temps à l’INSPE
- M2 en alternance 1 jour par semaine + 2 stages massés de 6 jours en responsabilité de classe , ils remplaceront des collègues d’une école qui partiront en formation continue
- M2 non alternants (stage SOPA) 1 jour par semaine + 1 stage massé de 12 jours (ils seront accueilli dans des classes de Maitres d’accueil)
- M1 en stage d’observation de 2 semaines (chez des maîtres d’accueil)

Par ailleurs, le nombre de places au concours diminue encore drastiquement cette année .

Le SNUipp-FSU 57 dénonce la réforme du concours qui repousse l’entrée dans le métier, et qui va utiliser des étudiants non recrutés comme moyen d’enseignement contractuel.

Le SNUipp-FSU 57 est aux côtés des stagiaires et des contractuel·e·s pour les accompagner pendant leur année de stage, conseillez-leur de s’adresser à nous en cas de difficulté dans leur parcours.