phone_callback

Vaccination des enseignants mi avril : Des annonces...et maintenant, vite, des actes ! Pétition : École ouverte, personnels vaccinés

Le président de la République a annoncé que les enseignant-es pourraient être vacciné-es à partir de « la mi-fin-avril », comme personnels pouvant bénéficier d’une forme de priorité.

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 3 mois

Enfin ! Par la même occasion, Emmanuel Macron reconnaît enfin que les personnels étaient, par leurs conditions d’exercice, particulièrement exposés au Covid-19.

Chose que Jean Michel Blanquer n’avait jamais daigné faire jusqu’ici ! Il était temps ! La FSU intervenait depuis plusieurs mois auprès du ministère pour accélérer la vaccination de tous les personnels qui travaillent sur les lieux scolaires, et pas uniquement des enseignant-es.

Maintenant, cette annonce doit se traduire dans les actes. La FSU ne pourra se contenter d’un vague calendrier évoquant « la mi-fin-avril » comme possible date de début de vaccination. Il faut un calendrier ferme, une date claire et rapide de début de vaccination, des modalités précises d’accès à la vaccination et des garanties pour que les personnels soient pris en charge au mieux s’ils devaient subir un arrêt de travail (sans jour de carence). Tous les personnels travaillant dans le service public d’éducation doivent être concernés, ce qui inclut aussi les personnels qui interviennent auprès des enfants et des jeunes à différents moments de la journée : transport scolaire, accueil, ATSEM, restauration, activités périscolaires...

Les syndicats de la FSU ont lancé une pétition demandant l’accès dès maintenant à la vaccination pour les personnels des écoles, collèges et lycées !

École ouverte, personnels vaccinés , signez la pétition

En quelques heures, cette pétition a déjà recueilli plus de 15 000 signatures.

Maintenir ouverts les écoles, les collèges, les lycées est notre préoccupation à toutes et à tous ! Ceci ne peut pas se faire au détriment de la santé des personnels, des élèves et de leurs familles. Cela passe par une remise à plat de la campagne et de la stratégie de vaccination.

Les solutions existent :
- tests massifs ;
- moyens pour les remplacements ;
- aération des salles ;
- mesures pour la cantine ;
- diminution des effectifs dans les classes ;
- redéfinition des cas contacts et de la règle de fermeture des classes ;
- recrutement de personnels pour renforcer la désinfection des écoles et établissements scolaires, etc.

Mais elles n’ont jamais été vraiment mises en œuvre par le gouvernement. Emmanuel Macron reconnaît que nos professions sont exposées et que des efforts nous sont demandés. Dans cette 3ème vague, il faut protéger l’école, ses personnels et les élèves. Maintenant.

Pour signer la pétition c’est ici : https://la-petition.fr/campagne-de-vaccination-urgence

Devant l’ampleur de la crise sanitaire, il faut une mobilisation à la hauteur pour protéger tous ceux et celles qui sont aujourd’hui en première ligne comme les personnels de santé, de services et commerces de première nécessité ou ceux assurant et contribuant au service public, notamment d’éducation... Maintenir ouverts les écoles, les collèges, les lycées est notre préoccupation à toutes et à tous. Mais ceci ne peut se faire pas au détriment de la santé des personnels, des élèves et de leurs familles ! Cela passe par une remise à plat de la campagne et de la stratégie de vaccination.

Les écoles et les établissements scolaires restent des lieux clos dans lesquels élèves et personnels se côtoient tout au long de la journée multipliant ainsi les risques de contagion. Et alors que la situation épidémique s’aggrave, que le nombre de cas positifs en milieu scolaire augmente, que le variant anglais touche davantage les jeunes ... Rien

Pas de tests à grande échelle, pas de révision du protocole et de la règle des cas contacts ou des décisions plus strictes de fermeture de classe, pas d’allègement général des effectifs, aucune mesure améliorant l’aération et aucun personnel recruté pour renforcer la désinfection des écoles et établissements scolaires...

L’école est donc plus contaminante que les autres lieux collectifs. Il y a bien urgence à renforcer la protection des élèves et des personnels.

La priorité de vaccination pour les personnels promise par le ministre de l’Education nationale lui-même n’est toujours pas mise en place. Elle doit devenir effective.

J’exige l’accès au vaccin à tous les personnels, je signe la pétition.