phone_callback

Covid19 -MAJ Mars 2021 Que faire selon la situation ? Cas contact, élève ou enseignant testé positif, que faire en cas de variant ?

Cas contact, élève ou enseignant testé positif, que faire en cas de variant ? En Moselle, nous revenons, en ce début mars, aux règles nationales ( et non plus aux règles particulières de fermetures de classe d'avant les vacances). Le SNUipp-FSU publie un outil d’aide pour permettre aux directions et aux équipes d’école de s’y retrouver.

Mis en ligne le - Mis à jour il y a 4 mois

Le document synthèse du SNUipp qui récapitule toutes les situations

Que Faire ? En cas de symptômes évoquant la Covid

Fièvre et/ou infection respiratoire aiguë avec fièvre ou sensation de fièvre, fatigue inexpliquée, douleur musculaire inexpliquée, maux de tête inhabituels, diminution ou perte du goût ou de l’odorat, diarrhée, altération de l’état général

POUR LES ÉLÈVES DE MATERNELLE ET D’ÉLÉMENTAIRE
Si les symptômes apparaissent avant l’école, l’enfant reste à la maison, l’école est prévenue et la famille doit consulter un médecin.

Si les symptômes apparaissent à l’école : Isoler l’enfant en présence d’un personnel adulte. Faire récupérer l’élève par un ou une responsable légale. Inciter les parents à consulter un médecin
Le retour s’effectue avec une attestation écrite des parents de consultation d’un médecin ou si test négatif Ou à défaut, après 7 jours d’isolement si disparition des symptômes.

POUR LES PERSONNELS
Si les symptômes apparaissent avant l’école, le personnel reste à la maison, l’école est prévenue

Si les symptômes apparaissent à l’école : Organisation du départ de l’école ou dans le cas d’une prise en charge d’une aide médicale, isolement, en attente de celle-ci.

Une déclaration est à faire sur declare.améli.fr pour obtention d’un récépissé de mise en ASA. Un test est à faire dans les 48 heures.
Pas de jour de carence. Retour sur le lieu de travail si le test est négatif

Pour toute situation ayant trait à la COVID, la direction d’école doit tenir informé l’IEN de la circonscription. Les familles et les personnels sont incités à communiquer sur les suites en particulier concernant les variants.

QUE FAIRE EN CAS DE CAS CONTACT ?

SI LE CONTACT EST AVEC LE VARIANT SUD AFRICAIN OU BRÉSILIEN

L’élève ou le personnel devient cas contact et ne se rend pas à l’école. La notion de cas contact est étendue à toute la classe lorsqu’un élève ou un personnel a un membre de la famille contaminé par l’un de ces variants. La classe est fermée. Isolement de tous avec test PCR immédiat suivi d’un second test réalisé 7 jours après le dernier contact avec la personne porteuse de la variante. Il devra être négatif pour permettre un retour à l’école.

SI LE CONTACT EST AVEC LA COVID 19 OU LE VARIANT BRITANNIQUE

L’élève ou le personnel concerné ne doit pas se rendre à l’école ou doit en partir. Pour les personnels une déclaration est à faire sur declare.améli.fr pour obtention d’un récépissé de mise en ASA. Un test est à faire dans les 48 heures. Pas de jour de carence. Retour sur le lieu de travail si le test est négatif.

Le retour à l’école des personnels et des élèves est conditionné à un résultat négatif d’un test RT-PCR ou antigénique réalisé 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé. Pas d’obligation de test pour les élèves de maternelle, leur retour se fait après un délai de 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé et en l’absence de symptôme évocateur.
Pour les élèves, les responsables légaux doivent attester sur l’honneur de la réalisation du test et du résultat négatif de celui-ci. En l’absence d’une telle attestation, l’éviction scolaire est maintenue jusqu’à sa production et pour une durée maximale de 14 jours.

QUE FAIRE EN CAS DE SITUATION COVID AVERE

DANS TOUS LES CAS Information sans délai du directeur ou de la directrice d’école du résultat positif du test ou de la décision médicale confirmant l’atteinte par la Covid-19 et, le cas échéant, de la date d’apparition des symptômes et de l’identification éventuelle d’un variant ;

Le directeur ou la directrice :
prévient l’IEN et le ou la responsable du périscolaire.
prévient les familles, selon les cas que soit : - leur enfant ou le personnel est susceptible d’être contact à risque et que par mesure de précaution il ne doit pas venir dans l’établissement jusqu’à la validation par l’ARS ; - leur enfant ou le personnel n’est pas identifié comme contact à risque à ce stade malgré la présence d’un cas à l’école ou dans l’établissement. Il reste assujetti à la fréquentation scolaire ou à l’exercice de sa mission.
dresse la liste des personnes susceptibles d’être “cas contact”, il peut faire appel au personnel médical de l’éducation nationale. Cette liste comporte les contacts :
- Si le cas confirmé est symptomatique et que la date de début des symptômes est connue, alors l’identification se fera sur la période allant de 48h avant le début des signes au jour de l’éviction.
- Si le cas confirmé est asymptomatique, l’identification des contacts à risque se fait sur la période allant de 7 jours avant la date du test positif au jour de l’éviction du cas confirmé
envoie la liste, pour validation, à l’IEN ou au service dédié qui assure le lien avec l’ARS
confirme ou infirme, sur la base de la liste retenue par l’ARS ou le service dédié, la situation aux familles.

EN CAS DE COVID 19 "SIMPLE"

Pour la maternelle
Tous les élèves deviennent cas contact, quittent l’école, seuls les personnels restent à l’école.

Isolement :
- 7 jours pleins à partir de la date de début des symptômes avec absence de fièvre. En cas de fièvre au 7ème jour, l’isolement se poursuit jusqu’à 48h après la disparition des symptômes
- s’agissant des élèves non testés, ils font l’objet d’une éviction jusqu’à l’arrêt des signes (7 jours minimum). Une éviction additionnelle de 48 heures après la disparition de la fièvre est recommandée.
- pour les cas asymptomatiques, 7 jours pleins à partir du jour du prélèvement positif.

Pour l’élémentaire et les personnels

Aucun cas contact du seul fait du port du masque. La cantine et le périscolaire sont de la responsabilité des collectivités territoriales.

Isolement :
- 7 jours pleins à partir de la date de début des symptômes avec absence de fièvre. En cas de fièvre au 7ème jour, l’isolement se poursuit jusqu’à 48h après la disparition des symptômes
- 7 jours pleins à partir du jour du prélèvement positif pour les cas asymptomatiques

Si 3 élèves cas COVID de fratries différentes, tout le monde est cas contact : la classe ferme, élèves et agents quittent l’école.

EN CAS DE VARIANT BRITANNIQUE
La conduite à tenir lors de la survenue d un cas confirmé de la variante britannique est la même que pour le cas général. Selon l’analyse locale, en lien avec l’ARS, la fermeture de classe pourra toutefois être envisage dès le premier cas.

EN CAS DE VARIANT SUD AFRICAIN OU BRÉSILIEN
L’apparition d’une variante sud-africaine ou brésilienne du SARS-CoV-2 chez un élève implique la fermeture de la classe. Tous les élèves de la classe seront assimilés à des contacts à risque. Une étude approfondie des contacts déterminera si les personnels de la classe doivent être également considérés comme contacts à risque.

Isolement impératif de 10 jours et un test de sortie d’isolement doit être systématiquement réalisé. La levée de l’isolement est alors conditionnée à l’obtention d’un résultat de test négatif et en l’absence de fièvre depuis plus de 48h pour les personnes symptomatiques. Si le test revient positif, l’isolement est prolongé de 7 jours après ce résultat.