SNIPP MOSELLE

1 rue du Pré Chaudron

57070 METZ

Tel: (+33)3 87 63 68 28  -    Fax:03.87.38.07.64

en ligne

 

 

 

 

 

 


 

 

 

CP à 12: une bonne idée ?
Mise à jour:
Septembre 2017

 

 

 


La baisse des effectifs dans les classes est la première demande des enseignants du premier degré quand on les interroge sur les leviers à actionner prioritairement pour améliorer les résultats de leurs élèves. C'est aussi l'une des revendications portées par le SNUipp-FSU depuis de nombreuses années, les effectifs dans les classes impactant autant la réussite des élèves que les conditions de travail des enseignants.

Si la mesure phare du ministère dédoublant les effectifs de CP en REP+ à la rentrée peut paraître séduisante elle s’effectue en revanche à moyens constants. Une mesure non budgétée contribue toujours à ce que quelqu’un paye la facture !

La rentrée préparée par l’ancien ministère s’effectue avec 4 311 créations de postes et une baisse globale du nombre d’élèves, cette dotation devait à l’origine abonder les moyens de remplacement, renforcer les dispositifs « Plus de maîtres que de classes » et permettre les ouvertures de classe nécessaires lors des opérations de carte scolaire.


Une fois les opérations de carte scolaire réalisées seuls 1 537 postes restent à disposition des DASEN pour les ajustements de rentrée.

Le dédoublement des classes de CP nécessite 2500 postes, ces moyens sont pris ici sur les « plus de maîtres », là sur les moyens de remplacement, sur les dispositifs de moins de trois ans ou encore sur des postes qui devaient permettre des ouvertures de classe.

A la rentrée 2018, cette mesure devrait concerner tous les CP et CE1 de REP et de REP+. Lorsque le ministère annonce que « nous pouvons penser que nous avons le nombre de postes qui convient. A nous de bien gérer les moyens importants dont nous disposons pour évoluer sur le plan qualitatif avec bon sens, en utilisant nos ressources de la meilleure façon", nous ne pouvons qu’être très inquiets. Dédoubler les CP ? Ça se discute… mais pas à moyens constants !

 


Cliquer ICI pour retourner sur la page d'accueil.