SNIPP MOSELLE

1 rue du Pré Chaudron

57070 METZ

Tel: (+33)3 87 63 68 28  -    Fax:03.87.38.07.64

en ligne

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Remise en cause des demandes de temps partiel sur autorisation,des demandes de disponibilité, de détachement en Moselle.

Mise à jour:
Mai 2017

 

 

 

Lors d'une audience le 27 avril dernier, l'Inspecteur d'Académie de la Moselle nous a informés qu'il n'acceptera plus toutes les demandes de temps partiel sur autorisation, des demandes de disponibilité, des demandes de détachement.

Demandes de temps partiel sur autorisation:

En raison du nombre croissant d'année en année de demandes de temps partiel, et en raison du manque d'enseignants en Moselle (recrutement d'une trentaine de contractuels cette année), tous les collègues (actuellement à temps plein) qui font une nouvelle demande de temps partiel sur autorisation (demande qui n'est pas de droit), tous les collègues qui font une demande de 80% (payé 85,7%), vont être convoqués par leur IEN à un entretien, où ils devront exposer les raisons de leur demande de temps partiel. Un arbitrage sera ensuite effectué par l'Inspecteur d'Académie parmi les demandes. Certaines seraient acceptées, d'autres pas.
Les collègues, actuellement à temps partiel, et qui renouvellent  leur demande, ne seront pas convoqués à un entretien, leur demande de temps partiel sera acceptée.
Lors de l'audience, le SNUipp a demandé que l'ensemble des demandes de temps partiel soient acceptées, comme cela s'est toujours fait en Moselle depuis de très nombreuses années. Les collègues faisant le choix de ce temps partiel, ne le font pas de manière anodine.


Le recours au temps partiel est un moyen pour les enseignants de concilier leur vie personnelle avec leur vie professionnelle. Avec la dégradation de nos conditions de travail (temps de présence accrus dans les écoles, pénibilité, effectifs trop importants, absence de RASED, non remplacement, absence de formation continue, allongement de la carrière et recul de l’âge de la retraite…), le temps partiel est souvent un moyen de gérer ou même supporter cette situation tout en préservant santé, professionnalisme, projets personnels et vie familiale. Imposer aux collègues de travailler à plein temps pourrait compliquer les conditions de travail de l’ensemble des enseignants jusqu’à parfois favoriser le « burn-out ».


Le fait que la Moselle soit en déficit d'enseignants ne doit pas pénaliser les collègues. Pour compenser le manque d'enseignants en Moselle, il faut recruter plus de collègues au concours de PE, recruter également en début d'année scolaire des collègues issus de la liste complémentaire pour compenser le manque d'enseignants, comme cela s'est fait pendant de nombreuses années. Le recrutement de contractuels peut également intervenir.
Le SNUipp invite les collègues qui se verront refuser leur demande de temps partiel à faire une saisine de la CAPD, pour que leur demande, les raisons du refus, nos arguments soient évoqués lors d'une commission paritaire.

Demandes de disponibilité :

pour les mêmes raisons (déficit d'enseignants en Moselle), les demandes de disponibilité qui ne sont pas de droit, ne seront pas toutes acceptées par l'Inspecteur d'académie de la Moselle, alors que cela a toujours été le cas jusque-là.
Rappel : les disponibilités de droit sont celles pour rapprochement de conjoints, élever un enfant de moins de 8 ans, créer une entreprise.
Le SNUipp a demandé là aussi que l'ensemble des demandes soient acceptées. Là aussi le choix d'une disponibilité n'est pas anodin : de plus en plus de collègues veulent se réorienter professionnellement, ne souhaitent plus poursuivre le métier d'enseignant (pour de multiples raisons : difficultés renforcées, conditions de travail de plus en plus difficiles, …), souhaitent faire une pause dans leur carrière. Il faudrait plutôt soutenir ces collègues et les aider.

Demandes de détachement (dans le second degré, à l'étranger) :

Là aussi une remise en cause d'une part de ces demandes.  Plusieurs demandes de détachement dans le second degré ont été refusées par Mme le Recteur (toutes les demandes avaient reçus  un avis défavorable de l'Inspecteur d'Académie de la Moselle).

Le SNUipp invite les collègues à prendre contact avec le SNUipp s'ils sont concernés par l'une ou l'autre de ces situations pour la défense de leur situation.
 


Ce n'est pas un traitement digne des personnels !
Pour le SNUipp-FSU, cette gestion des personnes et de leur vie est de plus en plus inhumaine.
Ce n’est bon ni pour les personnels, ni pour le service public.
Le SNUipp-FSU  s’oppose à toutes restrictions sur le temps partiel, les disponibilités, les détachements.



Nous ré-interviendrons en CAPD le 19 mai, pour que le DASEN de Moselle reconsidère son choix afin que toute demande de temps partiel et de disponibilité soit accordée

 


Cliquer ICI pour retourner sur la page d'accueil.