SNIPP MOSELLE

1 rue du Pré Chaudron

57070 METZ

Tel: (+33)3 87 63 68 28  -    Fax:03.87.38.07.64

en ligne

 

 

 

 

 

 


 

 

 

CARTE SCOLAIRE 2016-2017 Mise à jour:
Février 2017

 

 

 

 

02/02/2017

Carte scolaire dans le 1er degré : des ambitions aux moyens limités

 74 fermetures de classes, 32 ouvertures, 16 attributions de postes de remplaçants , 9 postes de Rased, 6 postes PDMQDC, ....
beaucoup d'écoles sur le carreau ...

Depuis bientôt quatre ans, le SNUipp FSU alerte  l’administration sur des choix budgétaires bien en deçà des nécessités constatées dans les écoles de la Moselle.  Faire réussir tous les élèves constitue l’engagement de tout enseignant. Depuis de trop nombreuses années, nous attendons des moyens concrets pour répondre à cette ambition.

Malheureusement,  la très grande majorité des écoles et des équipes n’ont pu constater une différence dans leur travail au quotidien en lien avec la priorité  au primaire. Les effectifs par classe sont restés importants voire ont augmenté, la formation continue est rarissime, les RASED sont toujours sinistrés, aucune amélioration des conditions d’enseignement.

Des priorités il y en a effectivement de très nombreuses. Au vu de tous ces besoins urgents, la dotation positive d’un seul poste pour la Moselle apparait bien insuffisante.

Suite au Comité technique du 2 février, L’inspecteur d’Académie a donc acté 74 fermetures de classes, 32 ouvertures, 16  attributions de postes de remplaçants, un solde de 3 postes en ULIS école, 9 postes de Rased (correspond au dégel d’anciens postes existants) , la création de 6 postes de PDMQDC, création de 2 dispositifs UPE2A, 1 poste OFAJ , 1 poste Conseiller pédagogique

 

Ouvertures de postes en Elémentaire

21

Algrange, Ecole de la Mairie

Metz, Château Aumiot

Amnéville, Malancourt J. Ferry

Neufchef, Pergaud

Bronvaux

St Avold Wenheck

Créhange, Cité Mouzaia

Saint Julien Les Metz Paul Langevin

Dabo, Centre

Stiring Wendel Centre

Ennery, Albert Camus

Troisfontaines

Florange, Chénier

Vantoux-Nouilly, Les Moulins

Hangviller

Woippy Cousteau

Knutange, Schuman

Yutz, St Exupery

Koenigsmacker, La Magnascole

Zoufftgen, Maréchal Juin

Metz Elem La Seille

 

 

Fermetures de postes en Elémentaire

49

Abreschviller, A. Chatrian

Meisenthal

Algrange, Batzenthal

Metz, Les Hauts de Vallières

Algrange, Wilson

Montbronn

Angevillers

Niderviller

Bassing

Novéant-Sur-Moselle

Boust, Charlemagne

Retonfey

Brouderdorff

Rimling

Buhl-Lorraine

Roussy Le Village

Courcelles Chaussy Rousselot

Rozerieulles

Cuvry

Sainte Barbe

Dabo Schaeferhof (2 retraits)

Sarrebourg, Les Vosges

Dieuze (G. Charpentier)

Sarrebourg, Winkelhof

Eblange

Saulny, les 4 vents

Erstroff

St Avold, La Carrière

Fameck, Pasteur

St Jean Rohrbach

Faulquemont, Stade

Thionville, Poincaré

Francaltroff

Uckange, Ferry

Freistroff

Valmont, Stade

Grostenquin

Vaux

Heining les Bouzonville

Vic sur Seille (Ecole du Cloitre)

Henridorff

Vittoncourt

Hettange-Grande (Louis Pasteur)

Woippy, P. et M. Curie

Hilsprich

Woippy, Paul Verlaine

Hundling

Woustviller, Witz

Longeville Les Metz Migette

 

 

Ouvertures de postes en Maternelle

11

Avricourt Charlier

Metz, les Acacias

Bambiderstroff

Narbéfontaine

Charly Oradour

Pournoy La Chétive, Ch. Perrault

Folkling Le Marronnier

Sainte Marie Aux Chênes

Manom Moselly

Terville Pagnol

Metz, Maternelle Colucci

 

 

Fermetures de postes en Maternelle

25

Ay sur Moselle

Montigny Les Metz, Giraud

Aumetz, Verlaine

Nitting

Behren les Forbach Berlioz

Pange, intercommunale

Bouzonville Pol Grandjean

Piblange Maternelle

Courcelles-Chaussy La Bossote

Peltre, Les Lutins

Dolving

Pouilly Fleury, Marc Chagall

Freyming Merlebach La Chapelle

Sarrebourg Winkelhof

Feyming Merlebach Cuvelette

Sarreguemines, Maud Fontenoy

Gandrange Verlaine

Sierck les bains Schuman

Hagondange, les lutins de la Cité

Stiring Wendel Habsterdick

Laquenexy, La clé des Champs

Thionville, Cote des Roses

Longeville les St Avold Centre

Thionville Prévert

Metz Borny, Domaine Fleuri

 

 

ULIS : (balance : +3)

  • Fermeture de l'ULIS METZ Quatre saisons élémentaire (troubles moteurs)
  • Fermeture de l'ULIS UCKANGE J. Ferry Primaire
  • Fermeture de l'ULIS YUTZ Saint Exupéry
  • Ouverture d’une ULIS à FORBACH Centre élémentaire
  • Ouverture d’une ULIS à FAREBERSVILLER école du parc Primaire
  • Ouverture d’une ULIS à METZ les Bordes élémentaire
  • Ouverture d'une ULIS à METZ les Hauts de Vallières élémentaire
  • Ouverture d’une ULIS à MONDELANGE M. Berger Primaire (TED)
  • Ouverture d’une ULIS à THIONVILLE Poincaré Primaire

UPE2A : (balance +2)

  • Création d'une UPE2A à METZ C. Debussy élémentaire
  • Création d'une UPE2A à HAMBACH ou WILLERWALD

 

Le SNUipp FSU est intervenu sur bon nombre de situations d’écoles.

L’Inspecteur d’Académie est revenu sur quelques situations durant le comité technique. Néanmoins beaucoup de situations d’écoles restent en attente et seront  réexaminées lors du comité technique prévu mi juin 2017.

Pour le SNUipp, une vingtaine d’écoles restent sur le carreau et n’obtiennent pas d’ouverture ou d’annulation de fermeture de classe malgré des effectifs chargés ou des situations particulières difficiles dans leur école.

Listes d’écoles qui ont une fermeture ou qui ne bénéficie pas d’une ouverture alors que leurs effectifs montrent une nécessité d’un maintien de moyens ou d’un moyen supplémentaire :

Eblange : fermeture maintenue alors que plus de 26 élèves sont prévus en  1 classe unique
Corny Maternelle : pas d'ouverture alors que 68 élèves sont prévus pour 2 classes (34 élèves par classe) !
Erstroff : fermeture de la classe unique  de 10 élèves (13 l’année d’après) 
Etzling : ouverture non prononcée en  maternelle ( 43 pour 1 classe en maternelle, 53 pour 3 classes en élémentaire avec GS/CP)
Freyming Chapelle maternelle : fermeture maintenue avec une  moyenne à 28 qui remet en cause le  projet d’accueil des moins de 3 ans mis en place, 
Courcelles Chaussy : Maternelle Bossote  30 par classe après fermeture  
Metz Mésanges maternelle : ouverture non prononcée alors que la moyenne est  à 29,2 par classe en REP+ 
Retonfey : ouverture en maternelle non prononcée alors qu’une moyenne de 32.5 par classe 
Plesnois : ouverture en maternelle   non prononcée alors que 33 élèves sont prévus en 1 classe 
Woippy Verlaine : fermeture maintenue alors que la moyenne est à 23.33 par classe en REP+ 
Coin les cuvry : réouverture non prononcée de la classe unique alors que 24 élèves sont prévus pour la rentrée. Des projets de regroupements sont en cours. 
Pournoy la grasse maternelle : ouverture  non prononcée alors que  moyenne à 33,5 élèves par classe 
Montois la Montagne Marie Curie : ouverture non prononcée alors que la moyenne est  à plus de 25 par classe en élémentaire
Vaux élémentaire : fermeture maintenue ce qui entraine une classe unique à  25 élèves
Montigny Giraud Maternelle : fermeture maintenue alors que la moyenne sera à  31 élèves par classe 
Ay sur Moselle : fermeture de classe maintenue (moyenne à 31 par classe)
Hagondange maternelle Lutins cité : fermeture de classe maintenue (moyenne à 31 par classe)
Marange Silvange Felix Midy : ouverture non prononcée alors que la moyenne est à 26 par classe
Henriville le pré vert : ouverture non prononcée alors  la moyenne est à 26 par classe
Lachambre : ouverture non prononcée alors  la moyenne est à plus de 25  par classe
Faulquemont stade  élémentaire : fermeture maintenue alors que la moyenne à 24,5 avec beaucoup d’inclusions des enfants d’ULIS 
Abreschviller : fermeture maintenue malgré la spécificité de l’école qui accueille des enfants d’une MECS, qui inclut des enfants d’ITEP, la moyenne à 24.25 après fermeture.
Nitting : fermeture maintenue alors  la moyenne est à 30 élèves par classe
Dolving : fermeture maintenue alors que la moyenne sera à  30 élèves par classe
Algrange Wilson :  fermeture  maintenue alors que la moyenne est à plus de 25 en élémentaire
Thionville Prévert :  fermeture maintenue alors que la moyenne est à 33 élèves dans une classe 
Thionville Poincaré : fermeture maintenue en élémentaire alors que la  moyenne  est à 24,4 , avec beaucoup d’inclusions à prévoir 
Gandrange : fermeture en maternelle maintenue alors que la moyenne sera à 30 élèves par classe 
Hayange Perrault maternelle : ouverture non prononcée alors que la moyenne sera à 30,75 par classe
Hettange Grande Pasteur : fermeture maintenue alors que la moyenne est   à 25 par classe 
Yutz Pasteur : ouverture non prononcée alors que la  moyenne sera  à plus de 25 dans un quartier difficile

Liste malheureusement non exhaustive

 

L’Inspecteur d’Académie aurait pu répondre favorablement à des situations dès le comité technique sans attendre le mois de juin.

Ne vaut il pas mieux ouvrir une classe (ou annuler une fermeture) dans une école où les effectifs par classe dépassent les 25 en élémentaire et 30  en maternelle, et faire une ouverture de moins sur les postes de remplaçants ?

 

Le développement de nouvelles conventions rurales, pour lesquelles une réserve de 100 postes est constituée, s’élaborent de manière opaque. Elles se traduisent par une rationalisation des moyens qui se déclinent le plus souvent par des fusions d’écoles ou des RPI concentrés, avec à la clef la suppression des petites structures d’une à trois classes.  Elles ne tiennent pas compte de l’intérêt des élèves, des familles et des enseignant-es, du maillage territorial. En Moselle, ce sont encore plusieurs petites écoles rurales qui subiront une fermeture de classe ou n’obtiennent pas d’ouverture : VAUX, ERSTROFF, DOLVING, EBLANGE, COIN LES CUVRY, NITTING, MEISENTHAL, ETTING

Nous demandons que les postes qui seront attribués au titre de la ruralité soient affectés à des ouvertures de classes ou des annulations de fermeture dans le rural sur des petites structures. Le SNUipp demande le maintien d’une école rurale de proximité au service des élèves et des familles.

 

 

Le SNUipp FSU a  également évoqué, lors de ce comité technique,  les conditions de travail et d’apprentissage en maternelle. Pour le SNUipp FSU, il  parait indispensable de revenir à minima aux précédents seuils pour l’école maternelle. C’est une question de disponibilité des enseignants pour avoir les moyens de répondre aux besoins de tous les élèves dans leur très grande hétérogénéité, pour stimuler ceux qui ne le sont pas à la maison pour diminuer les inégalités, pour solliciter, encourager les « petits parleurs » ce qui répondrait pleinement au cahier des charges des nouveaux programmes en maternelle.

 

 

Pour le SNUipp-FSU, la réduction des inégalités et l’amélioration des conditions d’enseignement et d’apprentissage doivent se traduire concrètement sur tout le territoire.

Pour cela, il faut que la répartition des postes permette:

 

·         La baisse des effectifs de chaque classe, pas seulement en moyenne, en milieu ordinaire et en éducation prioritaire. Cette baisse des effectifs est particulièrement importante dans le cadre de la première école fréquentée par les élèves, l’école maternelle.

·         une avancée sur la scolarisation des moins de trois ans

·         La relance des RASED, leviers essentiels dans la prévention de la difficulté scolaire

·         La poursuite du déploiement des dispositifs PDMQDC pour toutes les écoles qui le souhaitent

·         La création de dispositifs UPE2A à hauteur des besoins,

·         Le développement de postes d’enseignants référents afin de leur permettre de réduire leur secteur d’intervention, améliorant par la même la qualité de leurs interventions

·         Le renforcement des moyens permettant de recréer une dynamique de formation, déterminante aussi pour vaincre le sentiment d'isolement et faire face aux nouveaux besoins : équipes de suivi de la scolarité, élaboration d’un PPS, scolarisation des élèves « hautement perturbateurs », santé et sécurité …

·         Les moyens en termes de ressources humaines, en simplification administrative afin de diminuer la charge de travail liée à la direction d’école.

 

Des priorités il y en a effectivement de très nombreuses. Au vu de tous ces besoins urgents, la dotation d’un poste pour la Moselle apparait bien insuffisante.

La récente enquête Pisa comme le rapport du Cnesco confirment un système français profondément inégalitaire pour les élèves issus des milieux populaires et de l’immigration. Le poids de l’origine sociale des élèves sur leurs performances scolaires est bien plus marqué que dans les autres pays de l’OCDE tandis que l’écart entre les plus forts et les plus faibles se creuse. Par ailleurs, les moyens alloués au premier degré en France, malgré les créations de postes, sont nettement inférieurs aux pays comparables de l’OCDE.

 

L’école ne peut pas tout et il y a nécessité de mettre en œuvre des politiques de lutte contre les inégalités sociales, culturelles, économiques et de renforcer la mixité sociale. Mais si on lui en donne les moyens, l’école peut déjà beaucoup.

10/01/2017

En JANVIER :

Les fermetures et ouvertures de classes pour la rentrée 2017 seront officialisées le 2 février 2017 prochain lors d’un comité technique à la DSDEN. Un groupe de travail préparatoire aura lieu le mardi 31 janvier.

Transmettez nous par mail snu57@snuipp.fr  ou par le biais de l’enquête  ci-dessous (à  compléter en ligne) vos effectifs et prévisions pour la rentrée 2017 et vos arguments pour la défense de votre école. Cela nous permettra de vous conseiller et défendre la situation de vos écoles.

l’enquête SNUipp à compléter , à scanner et à nous renvoyer par mail.

Vous pouvez également remplir le formulaire directement en ligne.

 

Janvier 2017

Dotations académiques pour la rentrée 2017 : 4 postes de PE supplémentaires seulement pour l'académie de Nancy Metz ! 

 

Septembre 2016

Le besoin d’École est immense, mais l’Ecole a également le besoin de sérénité, de moyens et de temps.

 

L’Ecole a besoin de moyens pour accompagner la refondation.

Or, que constate-t-on dans notre département et notre académie ?

La refondation de l'École de la République entre dans sa quatrième année. Pourtant, nous avons constaté que les dotations qui sont accordées à notre académie permettent difficilement de faire face à la croissance démographique et ne permettent ni de recréer les postes supprimés lors du précédent quinquennat, ni de mettre en œuvre une réelle refondation. Pourtant, les enseignants sont tout à fait prêts à se  mobiliser pour réduire les inégalités de réussite scolaire.

Les enseignants doivent pouvoir, entre autre, accorder une importance particulière à la maitrise de la langue, qui joue un rôle crucial dans la réussite scolaire. Pour cela, il est nécessaire de réduire significativement les effectifs en maternelle, en éducation prioritaire ainsi que dans toutes les écoles qui méritent un regard particulier.

C’est pour cela, que le SNUipp FSU demande de revoir les seuils d’ouverture de classe  à la baisse (actuellement à 26 en élémentaire et à plus de 32 en maternelle ! ) ( il y a quelques années ils étaient encore à 25  en élémentaire et 30 en maternelle ! )

Lors de ce comité technique des ouvertures de postes ont été  annoncées : 14 au total (liste ci-dessous)  mais elles ne sont pas à la hauteur des demandes exprimées depuis le mois de juin et des nouvelles demandes des écoles qui ont vu leurs effectifs augmenter en cette rentrée.

Après ce comité technique de juin, une quinzaine d’écoles n’ont pas eu l’ouverture de classe tant espérée malgré leurs effectifs qui le justifieraient.

Liste des nouvelles ouvertures de classes suite au comité technique du 2 septembre 2016:

AMNEVILLE

CH. Péguy  élémentaire

AUGNY

Le Pâtural  élémentaire

CREUTZWALD

Schweitzer Maternelle

FAMECK

Pasteur élémentaire

FLORANGE

Centre Maternelle

HAGONDANGE

Verlaine élémentaire

METZ

Barres élémentaire

MONTIGNY LES METZ

M. Sangnier Maternelle

NEUFCHEF

Alph. Daudet maternelle

TERVILLE

du moulin élémentaire

UCKANGE

Jean Moulin maternelle

WOIPPY

Train du roi Maternelle

WOIPPY

Pierre et Marie CURIE ouverture d'une ULIS Ecole

WOUSTVILLER

Witz élémentaire

Liste des écoles qui n’ont pas eu d’ouverture alors que leurs effectifs le justifiaient :

Falck élémentaire : 151 enfants inscrits pour 6 classes soit une moyenne à 25,33 par classe

Schwerdorff élémentaire : classe unique de 33 enfants en maternelle

Hombourg Haut Simon Batz maternelle : 65 inscrits pour 2 classes soit une moyenne à plus de  32 enfants par classe

Remilly  élémentaire : moyenne à 24,7 enfants par classe , hors ULIS Ecole, accueil d’enfants de la MECS Moissons Nouvelles

Metz Ecole Les Mirabelles : effectifs trop élevés pour une maternelle en REP+

Metz Magny Maternelle les Coccinelles : 60 enfants pour 2 classes soit une moyenne de 30 par classe

Metz Sablon La Seille une moyenne d’enfants par classe à 25,4 en REP

Metz St Eucaire maternelle : 91 enfants pour 3  classes ( moyenne à plus de 30 par classe, et des arrivées prochaines prévues)

Moulins école du Centre élémentaire : 76 enfants pour 3 classes soit une moyenne à 25,3

Ste Marie aux chênes Maternelle : 156 enfants inscrits pour 5 classes soit une moyenne à 31,4 par classe

Maizieres les Vic (regroupement pédagogique): une maternelle à 32 ( Classe unique ) et 3 classes élémentaire à 25 de moyenne en RPI ( total 75) ,

Gondrexange :  2 classes avec  13 enfants de maternelle et 33 en élémentaire, (une classe de PS, MS, GS, CP et CE1 à 21

Altviller maternelle : 63 enfants pour 2 classes soit une moyenne à 31,5 par classe

Henriville élémentaire:  53 élèves pour 2 classes moyenne à 26,5 !

Algrange Ecole de la Mairie : 130  enfants inscrits pour 5 classes soit une moyenne à 26 en élémentaire

Manom Ecole Moselly maternelle  : 95 enfants pour 3 classes soit une moyenne à  31.6

 

L’Ecole a besoin de temps.

 

La réussite scolaire, l’inclusion etc. passe avant tout par de la formation de qualité, tant initiale que continue. Des nouveaux programmes pour le C2, C3 et C4 vont être mis en œuvre dès la rentrée. Les enseignant-es doivent bénéficier  de véritable plan de formation en présentiel. Pour la FSU, la formation continue ne peut s’appuyer uniquement sur quelques heures d’animation pédagogique, des ressources pédagogiques d’accompagnement ou de la plateforme M@gistère.

Une enquête de la DEPP menée en 2010 et publiée en 2013 lève le voile sur la réalité du temps de travail des enseignants. Depuis, compte-tenu du nombre de réformes engagées, aucune amélioration n’a été perçue par les enseignants et les enquêtes sur la réforme des rythmes mettent l’accent sur une dégradation des conditions de travail pour la majorité des enseignants.

Le manque de temps, suite à la disparition de la 2ème journée de pré-rentrée a particulièrement impacté le travail de coordination et d’information des directeurs et directrices ainsi que la mise en place du travail collectif.

 

 

Il faut donner aux enseignants et à tous les personnels les moyens d’apporter des améliorations aux conditions de scolarisation des élèves et leur permettre de travailler dans de bonnes conditions. Car c’est bien en développant  des conditions d’apprentissage satisfaisantes pour tous les élèves que les enseignants seront en capacité de construire une citoyenneté responsable et épanouissante. C’est bien en luttant contre l’échec scolaire par des dispositifs ambitieux portés par des enseignants en nombre et formés que nous combattrons toutes les formes d’exclusion, de stigmatisation, de ségrégation sociale et que nous favoriserons le vivre ensemble.

 

 

 

 

En JANVIER :

 Transmettez nous par mail snu57@snuipp.fr  ou par le biais de l’enquête  ci-dessous (à  compléter en ligne) vos effectifs au jour de la rentrée et vos arguments pour la défense de votre école : 

Cela nous permettra de vous conseiller et défendre la situation de vos écoles.

l’enquête SNUipp à compléter , à scanner et à nous renvoyer par mail.

Vous pouvez également remplir le formulaire directement en ligne.

 

KIT DE DEFENSE DU SERVICE PUBLIC:


Cliquer ICI pour retourner sur la page d'accueil.