SNIPP MOSELLE

3 rue Gambetta

5700 METZ

Tel: (+33)3 87 63 68 28      Fax:03.87.38.07.64

en ligne

 

 

 

 

 

 


 

 

 

CARTE SCOLAIRE 2015-2016 Mise à jour:
Mai 2016

 

 

 

 

le prochain comité technique où se décidera de nouvelles ouvertures et fermetures de classes aura lieu le 16 juin  

De nouvelles opérations de carte scolaire (ouvertures et fermetures de classes) auront lieu prochainement : Groupe de travail le 14 juin et comité technique le 16 juin.

D’ici le 14 juin , si vous craignez une fermeture de classe ou si vous souhaitez une ouverture de classe, faites nous remonter vos prévisions d’effectifs par le biais de l’enquêteSNUipp à nous renvoyer par mail ou courrier ou par le biais de l’enquête en ligne . 
Cela nous permettra de vous conseiller et défendre la situation de vos écoles au groupe de travail préparatoire et au comité technique.  

N’hésitez pas à nous contacter (03 87 63 68 28) pour tout conseil ou questionnement.

--> Remplissez le formulaire en ligne ou l'enquète au format PDF pour que nous puissions défendre la situation de votre école

3 février 2016. Carte scolaire 2016 en Moselle : encore beaucoup de fermetures de classes prévues malgré la dotation positive de 6 postes !

 

La dotation académique pour le département de la Moselle est de 8 postes pour le 1er degré. Cependant, sur ces 8 postes deux supports sont destinés au centre de service militaire volontaire de Montigny-lès-Metz, dans le cadre de la lutte contre l’illettrisme. Par conséquent, ce ne sont plus que 6 postes qui alimenteront la carte scolaire du 1er degré.

A l’issue du groupe de travail du 29 janvier 2016, l’IA-DASEN n’a pas fait connaître ses décisions sur les mesures définitives de carte scolaire. Elles seront prises lors du comité technique du 22 février. Un document préparatoire a été communiqué avec plus de 100 fermetures de classes prévues pour 32 ouvertures de classes ordinaires. 
N’hésitez pas à appeler le SNUipp pour avoir des informations sur les fermetures et ouvertures de classes  envisagées.
Le SNUipp a défendu lors de ce groupe de travail l'ensemble des écoles (une cinquantaine) qui nous avait contacté et/ou transmis une enquête et a exposé les arguments pour une demande d'ouverture ou une annulation de fermeture de classe.
L'Inspecteur d'Académie, suite à ce groupe de travail et à nos arguments de défense des écoles, va refaire de nouvelles propositions pour le prochain comité technique. Celui-ci aura lieu le 22 février.
D'ici là, n'hésitez pas à prendre contact avec le SNUipp ( snu57@snuipp.fr, 03 87 63 68 28) pour obtenir des informations sur le groupe de travail du 29 janvier, pour nous transmettre de nouveaux arguments de défense de votre école.  (Remplissez l'enquête en ligne ou au format pdf pour que nous puissions défendre la situation de votre école).

Tableau des seuils d’observation qui ont été utilisés pour la préparation de cette carte scolaire :

 

Attribution si moyenne supérieure à :

Retrait possible si moyenne après fermeture inférieure à

Hors éducation prioritaire

 

 

 

26 en élémentaire

25 en élémentaire

 

33 en maternelle

31 en maternelle

 

 

 

REP

25 en élémentaire

24 en élémentaire

 

30 en maternelle

 29 en maternelle

 

 

 

REP +

24 en élémentaire

23 en élémentaire

 

29 en maternelle

26 en maternelle

 

 

 

 

A noter que l’IA-DASEN a précisé avoir informé début janvier  tous les maires et les IEN concernés par une éventuelle fermeture de classe dans une école de la commune et/ou de la circonscription. Les IEN étant chargés de prendre contact  

Les représentants du personnel du SNUipp-FSU 57 ont porté à la connaissance de l’IA-DASEN toutes les situations des écoles pour lesquelles nous avions des informations précises (retour des enquêtes de carte scolaire).Le SNUipp a signifié les évolutions d’effectifs et a exposé les arguments pour une non fermeture de classe . Le SNUipp a demandé l’examen des écoles maternelles dont les effectifs à la rentrée 2015 étaient supérieurs à 30 pour une ouverture de classe.
Le SNUipp est également intervenu pour demander des ouvertures de classes (non prévues dans le document de travail) dans des écoles élémentaires dont la moyenne par classe dépasse les 25 élèves.
En juin, des ajustements seront examinés au regard d’éventuelles évolutions d’effectifs.

 

Avant les décisions finales (lors du comité technique du 22 février), avec une dotation départementale de +6 postes, les mesures proposées (hors modification des décharges de direction) seraient les suivantes :
- 32 ouvertures de classes
- 103 fermetures de classes
- une vingtaine de  postes de remplaçants (TMBD) créés
- une dizaine de postes  dans les Rased (réassort des postes  psy et Ggélés  en 2015/2016)
- création ou transformation de 3 postes de Maitre E  
- 4.5 postes créés pour la scolarisation des moins de 3 ans
- 8 postes PDMQDC (plus de maîtres que de classe)
-fermeture de l’Ecole de Plein Air qui avait été transférée sur l’école Van Gogh
-nb propositions fusions
- nb propositions RPI

 

Au vue de la dotation ministérielle, Il reste donc une marge de manoeuvre considérable pour annuler bon nombre de fermetures de classes  et effectuer des ouvertures non prévues initialement. Au terme de ce Groupe de travail, rien n’est donc joué ! Les propositions seront de nouveau examinées lors du CTSD du 22 février.


L’IA DASEN va donc refaire de nouvelles propositions de fermetures et d’ouvertures de classes.


D’ici là contactez le SNUipp afin que nous disposions de tous les arguments pour défendre votre école.


 

 

Janvier 2016. Carte scolaire rentrée 2016 : 30 postes en plus dans les écoles pour l’académie Nancy Metz à la rentrée prochaine

Remplissez le formulaire en ligne ou l'enquète au format PDF pour que nous puissions défendre la situation de votre école

 

Les opérations de carte scolaire (ouvertures et fermetures de classes) auront lieu prochainement.

Les fermetures et ouvertures de classes pour la rentrée 2016 seront officialisées le 22 février 2016  prochain lors d’un comité technique à la DSDEN. Un groupe de travail préparatoire aura lieu  le vendredi 29 janvier.

Des premières annonces de fermetures de classes tombent …. 
D’ici le 29 janvier , si vous craignez une fermeture de classe ou si vous souhaitez une ouverture de classe, faites nous remonter vos prévisions d’effectifs par le biais de l’enquête SNUipp ci-jointe à nous renvoyer par mail ou courrier ou par le biais de l’enquête en ligne . 
Cela nous permettra de vous conseiller et défendre la situation de vos écoles au groupe de travail préparatoire et au comité technique.  

N’hésitez pas à nous contacter (03 87 63 68 28) pour tout conseil ou questionnement.

 Répartition académique des postes dans les écoles pour la rentrée 2016

La répartition académie par académie des 3 835 postes* créés dans le premier degré à la rentrée prochaine a été dévoilée par le ministère. Ce dernier affiche que ce sont d’abord des critères sociaux et les dispositifs liés à la politique d’éducation prioritaire qui ont présidé à cette répartition, ainsi que la ruralité et l’évolution démographique des territoires.

Résultat : + 650 pour Créteil, 500 pour Versailles et 300 pour Montpellier, mais en revanche, aucune création dans les académies de Paris, de Guadeloupe et de Martinique et cinq postes seulement pour Caen et Besançon. Pour la Lorraine, ce sera 30 postes en plus.

Et pourtant 3 835 créations de postes, c’est tant mieux pour les écoles qui vont en bénéficier mais tous les besoins ne seront pas couverts. En effet, comme le rappelle encore l’OCDE dans son denier rapport, le primaire souffre d’un sous investissement qu’il est urgent de compenser sur le long terme. Près de 20% de moins par an et par élève que dans la moyenne des pays de l’OCDE, la marche est encore haute. L’effort entrepris doit donc se poursuivre et s’amplifier. C’était d’ailleurs le sens de l’adresse envoyée le 26 novembre par le SNUipp aux parlementaires dans le cadre du vote du budget 2016.

Quoi qu’il en soit, le SNUipp-FSU demande que ces nouveaux moyens permettent de réduire la taille des classes, de reconstituer les RASED et les brigades de remplacement, pour notamment reconstruire la formation continue des enseignants actuellement en friche et de déployer de manière significative le « plus de maîtres que de classes » ou la scolarisation des moins de 3 ans. Il s’agit de mesures déterminantes pour la réussite des élèves.

 

 

Comité technique du 2 septembre 2015 :    liste des nouvelles ouvertures

OUVERTURES DE CLASSE

 

AUGNY Le Pâtural                                                Primaire

BEYREN LES SIERCK Petit Pont              Primaire

HARTZVILLER                                             Elémentaire

MECLEUVES Le Lancemont                    Maternelle

METZ Vallières Haut de Vallières          Maternelle

METZ Michel Colucci                                Elémentaire

METZ La Patrotte Jean Moulin              Elémentaire

METZ Camille Hilaire                                Elémentaire

NILVANGE Crayons Magiques               Maternelle

REDANGE J.J Welter                                 Maternelle

THIONVILLE Elange Les Semailles         Primaire

WOUSTVILLER Le Witz                            Primaire

 

 

AUCUNE  FERMETURE  DE CLASSE

 

Déclaration FSU

Comité Technique Départemental de la Moselle

2 septembre 2015.

 

 

Monsieur le Directeur académique,

Mesdames, messieurs,

 

Les solutions qui sont proposées pour la rentrée 2015 sont bien loin de régler l’ensemble des problèmes posés au système éducatif dans notre département. Si la dotation proposée est positive, la réalité ne sera pas transformée parce que cette dotation est encore une fois très insuffisante au regard des besoins dans notre département. C’est un problème de choix de politique éducative : c’est la question de l’austérité et de ses conséquences sur les services publics qui est posée.

De nombreuses écoles attendent une ouverture alors que leurs effectifs dépassent les seuils indicatifs. Si nationalement, le nombre moyen des élèves par classe est de 25,8 en maternelle et de 22,9 en élémentaire, la taille des classes est loin d’être homogène sur le département. C’est en maternelle que ces effectifs sont les plus chargés. Un grand nombre de classes sont ainsi à plus de 30 élèves et plus d’une classe sur deux dépasse l’effectif de 25 élèves.

 

Une vingtaine de situations d'écoles nécessitent une ouverture de classe lors de ce CTSD, mais nous savons d'ores et déjà que les moyens ne sont pas là !

Les moyennes françaises d'élèves par classe sont très élevées comparées à de nombreux pays de l’OCDE. La priorité au primaire est toujours d’actualité. Pour le SNUipp-FSU, cela doit se traduire par une amélioration concrètes des conditions d’apprentissage des élèves et des conditions de travail des enseignants : la baisse des effectifs est l’un des premiers leviers de cette transformation.

 

Les mesures estampillées « priorités ministérielles » comme les « Plus de maitres … » ou la scolarisation des moins de trois ans sont à la peine. Le nombre de postes consacrés à ces dispositifs ne permettra toujours pas cette année de répondre aux besoins en éducation prioritaire en Moselle.

Le SNUipp-FSU continue de demander à ce que les décharges de direction spécifiques à la Moselle soient à nouveau appliquées pour les écoles de 9 classes.

Nous déplorons également le fait que le nombre de postes de remplaçants en REP+ ne permettent pas de réaliser « l’allègement de service » sur le temps de classe.

Une fois de plus, faute de moyens suffisants, ce sont les conditions de travail des personnels qui se détériorent.

 

La priorité au primaire, érigée en slogan, peine donc encore à se concrétiser. Les créations de postes sont une bonne nouvelle pour les écoles qui vont en profiter. Mais beaucoup d’autres restent sur le carreau avec un nombre d’élèves par classe encore trop important, un vivier de remplaçants et d’enseignants spécialisés des RASED largement insuffisant et des besoins non couverts en terme de dispositifs pédagogiques comme le plus de maitres que de classes. Les dotations sont donc nettement insuffisantes au regard des besoins de l’école primaire. Si le gouvernement veut tenir ses engagements pour l’école et la réussite de tous, le prochain budget doit amplifier les créations de postes pour le primaire. Le SNUipp avec la FSU et les enseignants, compte bien le rappeler fortement au ministère.

 

 

 

 Transmettez nous par mail snu57@snuipp.fr  ou par le biais de l’enquête  ci-dessous (à  compléter en ligne) vos effectifs au jour de la rentrée et vos arguments pour la défense de votre école : 

Cela nous permettra de vous conseiller et défendre la situation de vos écoles.

l’enquête SNUipp à compléter , à scanner et à nous renvoyer par mail.

Vous pouvez également remplir le formulaire directement en ligne.

 

 

 

 

 

 

 

KIT DE DEFENSE DU SERVICE PUBLIC:

HISTORIQUE 2013-2014


Cliquer ICI pour retourner sur la page d'accueil.