SNIPP MOSELLE

3 rue Gambetta

5700 METZ

Tel: (+33)3 87 63 68 28      Fax:03.87.38.07.64

en ligne

 

 

 

 

 

 


 

 

 

CARTE SCOLAIRE 2015 Mise à jour:
août 2015

 

 

 

 

 le comité technique aura lieu  le mercredi 2 septembre à 9h (comité qui décidera de nouvelles ouvertures/fermetures de classes)

·  Suite aux inscriptions et à vos effectifs présents le jour de la rentrée, vous demandez une ouverture de classe dans votre école?

·   Vous n’avez pas eu d’ouverture de classe ou d’annulation de fermeture lors du comité technique du mois de juin alors que vous dépassez les seuils indicatifs de 25 par classe en élémentaire et 30 par classe en maternelle.

·         Vous risquez une fermeture de classe ? 

·         Vous aurez un comptage de rentrée dans votre école ?

·         Complétez l'enquête en ligne pour nous permettre de défendre la situation de votre école lors du comité technique du 3 septembre et n'hésitez pas à  nous contacter par mail snu57@snuipp.fr ou téléphone 03 87 63 68 28 .

·         Le SNUipp s’opposera à toute fermeture de classe après la rentrée, fermetures qui désorganiseraient complètement nos écoles.

·         Transmettez nous par mail snu57@snuipp.fr  ou par le biais de l’enquête  ci-dessous (à  compléter en ligne) vos effectifs au jour de la rentrée et vos arguments pour la défense de votre école : 

Cela nous permettra de vous conseiller et défendre la situation de vos écoles.

l’enquête SNUipp à compléter , à scanner et à nous renvoyer par mail.

Vous pouvez également remplir le formulaire directement en ligne.

 

 

 

Déclaration FSU au CTSD du 3 septembre 2014

En cette rentrée 2014, l’école a besoin de sérénité et d’apaisement. C’est déterminant : on ne peut pas changer l’école lorsque celle-ci fait l’objet d’annonces intempestives et est le théâtre de tensions multiples... Les enseignants des écoles ont de fortes attentes : Notre profession demande de la sérénité pour travailler, de la considération et des moyens pour bien faire son métier, un métier de plus en plus complexe.

 

En cette rentrée, le SNUipp-FSU a dévoilé récemment les résultats d’une enquête réalisée auprès des enseignants des écoles,  résultats qui montrent à la fois la fierté qu’ils ressentent dans l’exercice de leur métier mais aussi une crise de confiance vis-à-vis de l’institution et un réel désir de reconnaissance. Une profession en quête de valorisation, laquelle doit passer par des mesures d’amélioration des conditions d’exercice du métier et une baisse sensible des effectifs, une solide formation, ainsi qu’une véritable reconnaissance salariale, avec la demande d’un alignement rapide du montant de l’ISAE (400€) sur celui de l’ISOE (1 200€) versée aux enseignements du second degré

Concernant la réforme des Rythmes scolaires : cette  rentrée est des plus chaotique

« Mal pensée, mal ficelée, peu financée et reposant sur les capacités inégales des communes à mettre en place les activités périscolaires », cette réforme des rythmes qui se généralise à cette rentrée aux seules écoles publiques est bel et bien insatisfaisante. Et ce, d’autant qu’elle impacte les conditions de travail des enseignants, la gestion des temps partiels, le remplacement et ne constitue aucunement la recette miracle à une meilleure réussite des élèves. 
La confusion sur les horaires constatée en juillet ici, la pénurie de personnels d’animation ou de locaux là, le manque de financement partout, laissent à penser que les premières semaines seront complexes. Pour le SNUipp-FSU, au delà d’une remise à plat totale de cette réforme, il n’est pas possible que toutes les difficultés concrètes retombent sur les épaules des seuls directeurs, directrices et équipes enseignantes : l’Éducation nationale, initiatrice de la réforme, doit prendre ses responsabilités. 
Le SNUipp-FSU demande la suspension du décret sur les rythmes scolaires , et la création, dans chaque département, de cellules de veille de l’Éducation nationale que les directeurs d’école pourraient alerter.

 

Il faudra aussi rapidement que les chantiers ouverts soient poursuivis, qu’il s’agisse de la réforme de l’éducation prioritaire ou des dispositifs pédagogiques lancés l’an passé avec le « plus de maîtres que de classes » et la scolarisation des moins de trois ans ou des nouveaux programmes de maternelle.

Les dossiers sont sur la table. Le SNUipp FSU demande des avancées concrètes pour l’école et les enseignants. 

 

 

 

 

KIT DE DEFENSE DU SERVICE PUBLIC:

HISTORIQUE 2013-2014


Cliquer ICI pour retourner sur la page d'accueil.