SNIPP MOSELLE

3, rue Gambetta, BP 20468

57008 METZ CEDEX 1

Tel: (+33)3 87 63 68 28      Fax:03.87.38.07.64

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

 
Déroulement d' actions contre le retrait du deuxième poste dans une école de Moselle
Mise à jour: janv 2012

 

 

- Janvier : appel de l'IEN à la mairie et à l'école pour informer de la mesure de carte scolaire : fermeture du deuxième poste : on passe de 2 classes à une classe unique !


- Courrier du maire contestant les chiffres annoncés par l'inspection et apportant des arguments contre la fermeture de la classe. Le maire contacte les parents délégués qui partent en « délégation » à l'inspection pour la remise de ce courrier et pour faire entendre leur voix et leurs arguments (l'inspecteur a accepté de recevoir le maire seul dans un premier temps puis il accepte de faire entrer les parents)


-le maire fait le tour des familles pour obtenir une attestation d'inscription pour l'année suivante à l'école du village, il recueille 28 signatures.


- Pétition organisée par les parents délégués qui recueille un grand nombre de signatures de gens du village.


-Installation de banderoles « non à la fermeture de la classe » aux accès du village et devant l'école


-Article paru dans le journal local


-Les parents ayant le sentiment de n'être pas entendu décident de bloquer l'école : ils s'installent un matin devant l'école, laissent les enfants entrer dans la cour, puis peu avant 8h30, ils entrent dans l'école pour bloquer l'accès aux classes. La directrice prévient l'inspecteur qui se déplace rapidement. (Les parents ont installé des pneus et des palettes devant l'école pour montrer qu'ils pourraient y mettre feu.)


-Lorsque l'inspecteur se déplace, ils lui remettent la pétition ainsi que la liste des élèves présents l'an prochain. Les parents indiquent qu'ils ne bougeront pas tant que la décision ne sera pas annulée, après négociations et coups de fils de l'inspecteur, il leur donne l'information qu'une commission « extraordinaire » se réunit l'après midi même et que le cas de l'école sera traité. Les parents acceptent de lever le blocage mais se donnent rendez-vous le lendemain en cas de déception l'après midi. L'inspecteur demande en échange le retrait des pneus et des banderoles, que les parents n'effectueront pas tant qu'ils n'auront pas obtenu ce qu'ils veulent


-l'après-midi, une annulation de la fermeture est demandée, les parents restent en attente de la décision définitive sans faire d'action.


-La décision définitive annule le retrait de poste, les banderoles sont démontées


-tout au long de ce « bras de fer » la directrice informe le SNUIPP de la situation et leur fournit un argumentaire et la liste des élèves présents l'an prochain pour qu'il défende ce cas à la commission technique paritaire.

 

 
  SNUipp FSU
Cliquer ICI pour retourner sur la page d'accueil.