SNIPP MOSELLE

3, rue Gambetta, BP 20468

57008 METZ CEDEX 1

Tel: (+33)3 87 63 68 28      Fax:03.87.38.07.64

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

 
Une fermeture s'annonce dans mon école: que faire ?
Mise à jour: janv 2012

 

 

«Chaque fois que la carte scolaire arrache un instituteur à son poste , c'est une lumière bienfaisante qui s'éteint dans la nuit de notre aventure humaine ».
C'est beau comme de l'Antique !

L'Education Nationale est en effet si bien attachée au maintien de ses personnels…. qu'elle enseigne à ses propres directeurs en stage de formation la conduite à tenir à l'annonce d'une suppression de poste…. et ceci de nos jours!

Voici ce qu'on en dit : Dès la transmission de l'information de carte scolaire, la rencontre de l'IEN qui vous a en principe annoncé la mauvaise nouvelle est possible.
Puis le directeur informe la communauté éducative et enfin, il est possible que le directeur sollicite une entrevue avec l'inspecteur d'Académie.


Eh oui, ce n'est pas un scoop, c'est le filage exact, trop peu souvent mis en œuvre, suggéré par l'Education Nationale elle-même. C'est eux-mêmes qui le disent ! Alors on va pas se gêner !!!! Mais pas sous ces dehors policés!

1) Votre inspecteur annonce la suppression, prenez en acte et demandez à le rencontrer mais rencontrez aussi le maire ou son représentant pour faire bonne mesure :
Il faut à ce moment quitter le simple relevé comptable et penser » élève et intérêts de l'élève ». Une classe perdue pour l'école et la ville a des conséquences. Il s'agit désormais d'en informer et d'en convaincre la municipalité.Il faut ici tout se dire.

On perd un moyen d'enseignement donc un moyen de réaliser les missions de l'école.
Ceci réduit l'aide aux élèves en difficulté, menace la qualité de l'enseignement , met un terme aux projets pédagogiques ( tiens tiens, revoilà le projet d'école…), instaure parfois les cours doubles, menace la décharge de direction, bouleverse les tableaux de services, les surveillances, le partage des tâches au sein des associations scolaires, est une souffrance pour le collègue touché, investi dans l'école, déprécie les conditions d'accueil, change l'implantation des salles, crée du désordre et du stress par le déménagement futur des salles, a un effet sur le budget communal, sur les investissements prévus ou déjà engagés, influencera la survie du commerce local, l'habitat de proximité, la volonté de s'installer ou non dans le quartier…..
Eh oui, l'école coûte moins chère que l'absence d'école !!!!!
On est loin des ratios comptables des seuils….et de la courte vue des décideurs.

Que la mairie d'ailleurs ne se contente pas de voter la timide motion de soutien en conseil municipal mais prenne vivement la mesure de la perte et se manifeste auprès des parents , au conseil d'école et dans la presse et réponde par courrier à l'IA en argumentant le refus de la fermeture.

2) un conseil d'école extraordinaire peut s'imposer avec pour seul ordre du jour : la suppression de la classe.

Vous donnerez les éléments nécessaires pour comprendre et agir. Insistez sur l'inscription et la présence, indispensables à la rentrée scolaire de septembre si l'IEN vient compter. Les parents, bien mieux structurés s'ils sont membres d'une association de parents d'élèves peuvent organiser la riposte.

A eux de déterminer les buts et les moyens : articles dans la presse, manif, rencontre d' élus, blocage des entrées, pétition, siège de l'IA, tract, razia sur la ville !!!!…

Dans une époque médiatisée à l'extrême, nous savons tous que les parents qui bougent se font entendre…jusqu'à l'inspection académique !

3) Les parents peuvent solliciter une entrevue avec l'inspecteur d'Académie ou l'IEN, le cas échéant accompagné du directeur, du maire et du SNUipp.
Cette entrevue n' est jamais refusée aux parents ou alors l'affront sera colporté….

N'hésitez pas avec l'aide des parents d'élèves à vous mobiliser contre les suppressions de postes, soyons déterminés et offensifs ....dans une Education Nationale où ne veut pas de vagues, où l'exceptionnel n'est pas une notion admise mais où le passage de parents tenaces, résolus marquera les esprits…..

 

 
  SNUipp FSU
Cliquer ICI pour retourner sur la page d'accueil.