SNIPP MOSELLE

1 rue du Pré Chaudron

57070 METZ

Tel: (+33)3 87 63 68 28  -    Fax:03.87.38.07.64

en ligne

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Classe exceptionnelle, un nouveau grade au mérite… Compte rendu de la CAPD du 3 avril
Mise à jour:
Avril 2018

 

 

 

 


La CAPD du 3 avril a validé les promotions à la classe exceptionnelle. Les collègues promus le seront avec effet rétroactif au 1er septembre 2017.


Le SNUipp (seul syndicat à pouvoir siéger à cette CAPD) avait été destinataire une semaine auparavant des projets de promotion. Le SNUipp avait alors informé les collègues de leur projet de promotion (ou non promotion) .


Ce grade ne concerne que 1,43% des enseignants…. Seulement 89 promotions étaient possibles pour notre département.
Un barème existe au niveau national prenant en compte l'échelon et l'ancienneté dans l'échelon et l'avis du DASEN (qui découle de celui de l'IEN). Le SNUipp-FSU a dénoncé le poids trop important de l'avis du DASEN qui a été prépondérant pour déterminer les collègues promu(e)s.


- Vivier 1 : personnes ayant accompli 8 ans dans certaines fonctions (direction, CPC, enseignement en éducation prioritaire…) et ayant atteint le 3e échelon de la hors classe. Dans ce premier vivier (80%), 73 personnes sur 222 promouvables seront promues. - Vivier 2 : personnes ayant atteint le dernier échelon de la hors-classe. Dans ce second vivier (20%), 16 personnes sur 53 promouvables seront promues. Seules 30 personnes ne sont éligibles qu’au vivier 2.
23 personnes étaient éligibles dans les deux viviers : leur candidature a d’abord été étudiée dans le premier vivier. Si elles n’étaient pas promues, leur candidature a été étudiée ensuite dans le second vivier.
Les collègues à égalité de barème devraient être départagés par l’ancienneté dans l’échelon, puis l’ancienneté dans le grade de la hors-classe, c'est ce que prévoit le BO consacré à la classe exceptionnelle.
Au bilan, tous les collègues qui ont eu un avis excellent ou très satisfaisant du DASEN ont été promu(e)s.
Il restait ensuite 9 possibilités de promotions parmi les collègues ayant eu un avis satisfaisant. Il y avait 25 collègues qui avaient un avis très favorable IEN et satisfaisant du DASEN. Pour déterminer les 9 promus parmi ces collègues, c’est le barème qui est intervenu : échelon, ancienneté dans l’échelon, dans le corps et le grade.


LE SNUIPP-FSU a dénoncé le fait qu'en plus, bon nombre d'autres collègues non promus avaient un barème plus important que les derniers promus. Mais pour le DASEN, ces collègues n’avaient qu’un avis favorable de leur IEN.


Au bilan ce sont 47 directeurs(rices) d’écoles , 9 collègues (non directeurs) en éducation prioritaire, 5 conseillers pédagogiques, 5 PEMF, 7 enseignants référents handicap qui sont promus à la classe exceptionnelle.

Le SNUipp-FSU 57 est également intervenu sur plusieurs autres points :
le SNUipp a dénoncé le fait que quelques IEN n'ont pas écrit d'avis suffisamment précis (pas de mention favorable ou très favorable alors que ces collègues avaient obtenu les compétences affirmées lors des inspections), ce qui a fortement pénalisé la candidature de ces collègues
Le SNUipp a demandé des critères explicites et équitables entre les circonscriptions pour l'émission des avis des IEN et du DASEN. Pour une majorité de collègues, les appréciations des IEN ne représentent qu'un instant T dans leur carrière le SNUipp a jugé plus équitable que l'entièreté de la carrière soit prise en compte. Le SNUipp-FSU est intervenu sur l'ensemble des situations personnelles que les collègues lui avaient soumises afin de défendre leurs candidatures.


- le SNUipp-FSU a demandé également que l'avis donné par l'IEN ne se fige pas et qu'il puisse évoluer pour la prochaine campagne qui s'annonce. Confirmation du DASEN que l’avis (IEN ET DASEN) pourra évoluer.

- Le SNUipp a également dénoncé le fait que l'instauration d'une classe exceptionnelle induit une rémunération au seul mérite. Seule une poignée « d’élus » pourront espérer obtenir la classe exceptionnelle ce qui crée une énorme différence entre collègues, et pourra à terme provoquer des inégalités entre les enseignants. Le SNUipp- FSU a regretté le fait que l’aspect pyramidal des corps d’enseignants soit renforcé, et revendique une revalorisation indiciaire pour tous les enseignants et la possibilité pour tous d’atteindre l’indice terminal.

C'est une promotion pour trop peu d’enseignants, en fin de carrière, qui ne peut être ressentie qu’injuste pour tous les autres.


- le SNUipp-FSU a demandé un point sur les candidatures rejetées et est intervenu pour la prise en compte de celles ci. 3 candidatures rejetées : collègue de RASED dont on n'a pas reconnu l'exercice en éducation prioritaire à cause du rattachement à la circonscription, collègue directeur à l'étranger dont on n'a pas reconnu la fonction de directeur sous prétexte que celle ci était exercée à l'étranger, collègue exerçant en centre pénitentiaire (on n' a pas reconnu le caractère spécifique de cette mission, alors que d'autres départements l'ont bien reconnu) . Le SNUipp-FSU est intervenu pour la défense et la prise en compte de ces situations.

- Respect de l’égalité hommes/femmes : ce respect est rappelé dans la note de service n° 2017178 du 24/11/2017. Le SNUipp-FSU a demandé comment cela se déclinerait sur notre département. 61 femmes sont promues à la classe exceptionnelle, et 28 hommes, ce qui respecte la parité par rapport aux collègues promouvables.


- Prochaine campagne d'accès à la classe exceptionnelle : Dès le 4 avril 2018 , la nouvelle campagne pour la classe exceptionnelle 2018 sera ouverte. D'après le BO, les candidatures devront se faire entre le 3 avril et le 16 avril.
Tous les collègues (non promus et les nouveaux collègues qui ont accédé à la hors classe au 1er septembre 2017) doivent recandidater par le biais d’Iprof. ( pour vous aider à candidater, consultez le tutoriel que nous avions mis en place pour la campagne 2017)

 

Rappel du barème : il se compose :
- d’un avis du DASEN, sur proposition de l’IEN, en fonction d’un quota fixé en fonction du nombre d’éligibles : un avis « excellent » à 15% des collègues promouvables, un avis « très satisfaisant » à 20% pour le premier vivier.

Un avis « excellent » à 20% des collègues, un avis « très satisfaisant » à 20% pour le second vivier.


A chaque avis un certain nombre de points : « excellent » : 140 points, « très satisfaisant » : 90 points, « satisfaisant » : 40 points, « insatisfaisant » : 0 point


- Ancienneté dans la plage d’appel
Pour la campagne 2017, il est tenu compte de l’échelon de changement de grille au 1er septembre 2017 et de l’ancienneté conservée dans cet échelon à la même date. Pour les campagnes suivantes, il sera tenu compte de l’échelon au 31 août de l’année au titre de laquelle le tableau d’avancement est établi et de l’ancienneté conservée dans cet échelon à la même date.


Cliquer ICI pour retourner sur la page d'accueil.